samedi 18 mars 2017

Orly, la passoire intégrale

Depuis septembre, j'ai pris 26 avions, et j'ai passé pas mal d'heures dans pas mal d'aéroports.

Erbil (Irak), Ataturk (Turquie), Gokcen (Turquie), Domodedovo (Russie), Vnukova (Russie), Kurumoch (Russie) et bien-sûr Orly.

Pour entrer dans tous ces aéroports : valises et bagages-cabines sont scannés une ou deux fois, et l'on passe sous un portique métallique.

Ceci partout, sauf à Orly.

Je suis passé à Orly en septembre, janvier et février. A chaque fois, je suis arrivé par l'Orly-Val et l'on ne m'a jamais, je dis bien jamais, contrôlé.

J'aurais pu avoir une bombe dans mon sac et une arme sous mon manteau... personne ne l'aurait su.

On a eu de la chance que ce fou d'Allah ait été particulièrement stupide et qu'il ait pensé pouvoir faire un carnage avec un pistolet à grenaille et un petit bidon d'essence.

Puisse Dieu avoir son âme.

4 commentaires:

  1. Cher Grog,
    Vous êtes courageux pour faire tous ces voyages ; quant à moi, tous ces lieux publics, remplis des gens sales, porteurs malades de mille sortes des germes m’épouvantent carr ils multiplient l’essentielle misère humaine. Comme Kant je crois qu’il est plus sage de ne jamais s’éloigner de son petit village.
    Vous souhaitez que Dieu ait l’amé de la racaille, détrompez-vous, c’est Satan qui est train de le sodomiser au septième cercle de l’enfer, n’oubliez pas que Dante dit que l’enfer rempli de mosquées.

    Obscurisverainvolvens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Obscurisverainvolvens, il est un proverbe cubain qui dit 'Petit village grand enfer", et j'ai idée que les Cubains connaissent mieux la vie que l'ermite de Koenigsberg !
      Personnellement, je crois qu'il est sage de quitter son village pour se frotter à la folie et à la crasse du monde, et sage d'y revenir pour s'y reposer. Mais je vous accorde que les plus beaux voyages sont sans doute les voyages intérieurs (ou peut-être aussi ceux qu'on ne fait jamais).

      Pour le jugement dans l'au-delà de ce terroriste, nous n'en pouvons rien savoir. Les suicidés (pour moi ce terroriste s'est suicidé) ne sont pas censés aller au paradis. Sur ce sujet j'aime bien l'histoire du curé d'Ars : une mère, désespérée, vient voir le saint homme car son fils s'était suicidé en se jetant du haut d'un pont. Elle voulait savoir si son fils irait en enfer. Avant même de parler, le père Vianney lui a répondu que son fils n'était pas damné car il s'était repenti. "Mais comment ? Mais quand ?" demanda la mère. "Entre le pont et le sol" répondit le curé d'Ars.

      Supprimer
  2. Cher Grog,

    Vous avez tort, nous savons tout sur l'enfer, Dante nous l’a montré, la racaille terroriste y est certainement. Dante nous dit que même le prophète Mahomet se trouve là-bas, découpé comme un porc. Je vous conseille de voir la belle gravure de Gustave Doré à ce sujet.
    Obscurisverainvolvens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si Dante le dit...
      Plus sérieusement, vous posez (en des termes un peu crus que je n'approuve pas vraiment )une question théologique intéressante : Mahomet es-il en enfer ?
      Sur ce point, vous semblez avoir raison : Mahomet nie le Christ, il est donc à proprement parler l'Antéchrist, autrement dit le diable - et l'enfer doit donc être sa demeure naturelle.
      Reste juste à savoir si de de telles considérations théologiques sont valides quand on constate, comme Montaigne, que "nous n'avons aucune communication à l'être"...

      Supprimer