samedi 4 mars 2017

Nouveaux programmes : HARO SUR LES CHRETIENS !

Il y a quelques semaines, je parlais de la mise en oeuvre concrète des nouveaux programmes dans les fichiers du CNED (Centre National d'Education à Distance), fichiers qui expriment mieux que les autres l'idéologie officielle du ministère.

J'avais montré comment les conquérants arabo-musulmans étaient assimilés, dans ces fichiers CNED, à de bons libérateurs progressistes.

Dans la séquence suivante, ô surprise, les chrétiens sont présentés comme des barbares pilleurs sanguinaires.

Document 6 : la prise de Jérusalem décrite par Ibn al-Athîr
"La Ville sainte fut prise du côté du Nord, dans la matinée du vendredi 22 du mois de Shaban. Aussitôt la foule prit la fuite. Les Francs restèrent une semaine dans la ville, occupés à massacrer les musulmans. (...) Les Francs massacrèrent plus de 70000 musulmans dans la mosquée al-Aqsâ : parmi eux on remarquait un grand nombre d'imams, de savants, et de personnes d'une vie pieuse et mortifiée, qui avaient quitté leur patrie pour venir prier dans ce noble lieu. Les Francs enlevèrent d'al-Sakra plus de quarante lampes d'argent, chacune du poids de 3000 dirhams. Ils y prirent aussi un grand lampadaire d'argent ainsi que 150 lampes d'une moindre valeur. Le butin fait par les Francs était immense."

Document 7 : la prise de Jérusalem décrite par Guillaume de Tyr
" Le duc Godefroy de Bouillon et tous ceux qui étaient entrés avec lui s'étant réunis, couverts de leurs casques et de leurs boucliers, parcouraient les rues et les places, le glaive nu, frappant indistinctement tous les ennemis qui s'offraient à leurs coups, et n'épargnaient ni l'âge ni le rang. On voyait de tous côtés de nouvelles victimes, les têtes détachées des corps s'amoncelaient çà et là, et déjà l'on ne pouvait passer dans les rues qu'à travers des monceaux de cadavres. (...)
On dit qu'il périt dans l'enceinte même du Temple environ dix mille ennemis sans compter tous ceux qui avaient été tués de tous côtés (...).
Chacun s'emparait à titre de propriété perpétuelle de la maison dans laquelle il était entré de vive force et de tout ce qui s'y trouvait ; car avant même qu'ils se fussent emparés de la ville, les croisés étaient convenus entre eux qu'aussitôt qu'ils en seraient rendus maîtres, tout ce que chacun pourrait prendre pour son compte lui serait acquis, et qu'il le posséderait à jamais et sans trouble en toute propriété."

L'exercice qui suit ces textes vaut aussi son pesant de cacahuètes, voici la consigne :
"En t'aidant des deux documents précédents, rédige trois phrases décrivant l'attitude des croisés après la prise de Jérusalem. Tu dois impérativement utiliser les éléments suivants : 1099, massacres, piller, violence ou violent."

Encore une fois, je ne nie pas les atrocités commises par les uns, ou les actes de générosité commis par les autres. Ce que je conteste, c'est la présentation absolument simpliste de ces programmes. Nulle objectivité chez les concepteurs de ce manuel - nul souci de permettre l'acquisition d'une culture et d'un esprit critique pour les élèves.

Gauchisme basique, haine de soi, et refus de l'héritage chrétien.

Pour de telles personnes : chrétien = prêtre pédophile ou croisé sanguinaire.

Au terme de ces chapitres, les élèves de 5ème pourront écrire la superbe synthèse suivante :
"Les musulmans sont très gentils, les chrétiens sont très méchants"...

4 commentaires:

  1. de Germain
    merci pour tes texte, je te lis souvent et je les fais découvrit. C'est un moment de poesie ( pas celui-ci) et qui me font découvrir un autre monde mieux que les guides touristique. A+ Germain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Germain, merci pour votre commentaire et bienvenue sur le blog. Sans poésie, la vie serait une erreur ! pour parodier le philosophe au marteau.

      Supprimer
  2. Cher Grog,

    Merci pour ce billet qui confirme et qui illustre le processus de dhimmitude en France. Dhimmitude : en gros, le rôle de dépendance et de soumission assigné à des non-musulmans sous domination musulmane.
    Le processus a été bien étudié et décrit par l’historienne anglaise Bat Ye’or, qui en savait quelque chose, elle avait dû fuir sont Egypte natal.

    Je vous conseille son livre « Understanding Dhimmitude » (J’ignore s’il a été traduit en français….) en particulier l’essai « A painful process of self-destruction», où elle décrit ce que vous constatez, c’est-à-dire ce douloureux processus d’autodestruction culturelle.

    Par ailleurs, ne trouvez-vous pas significatif que les racailles les plus dégénérées, les plus instables, de Daech soient européennes… et françaises…? Donc imprégnées du nihilisme marxiste qu’infecte une partie de « l’éducation nationale » .

    obscurisverainvolvens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Obscurisverainvolens, merci pour votre commentaire et pour les conseils de lecture, je vais aller voir cette Bat Ye'or qui a l'air d'un véritable FREIER GEIST.

      Terrible situation des chrétiens en Egypte et en Syrie:leur survie - dans d'effroyables conditions - ne tient qu'au président Sisi et à Bachar-El-Assad soutenu par Poutine. Quant à l'Irak, ils ne sont plus que quelques centaines de milliers. De quoi regretter Saddam...

      Effectivement, les fous français qui rejoignent DAECH sont souvent des "perdus", et comment ne pas se perdre lorsqu'on vous enseigne la haine de soi, la victimisation marxiste et la honte intégrale...

      Supprimer