samedi 18 mars 2017

Mossoul : vol bleu pour béret vert qui voit la vie en rose

L'amour, tel un drone MQ-1 Predator, frappe n'importe où, n'importe qui, n'importe quand.

Un soldat français des forces spéciales, engagé dans la bataille de Mossoul, est tombé fou amoureux d'une peshmergate.

Pour retrouver sa belle, enfermée dans un camp retranché, il s'est affranchi des ordres, et - de nuit - a franchi fossés, tranchées, barbelés, hauts murs bétonnés aux tessons de bouteilles tranchantes.

Rien ne peut arrêter un Français, un Français amoureux, un Français amoureux soldat d'élite.

Mais à la troisième sortie, il tombe nez à nez avec le commandant de l'unité peshmerga.

Scandale.

Arrêté. Renvoyé. Vol disciplinaire.

*

Cette peshmergate est, d'après A. - diplomate en poste en Irak - d'une beauté semblable à celle d'un poignard à lame courbe ciselée, au manche d'ivoire délicatement ouvragé.

A. compte bien assister au mariage. 

3 commentaires:

  1. Une lame résistante en acier de Damas!

    RépondreSupprimer
  2. Cher Grog,

    Vous êtes un romantique invétéré, vous trouvez du beau au milieu de la tragédie et du grotesque : cette histoire ne preuve que l’espèce et sa volonté de reproduction ne nous abandonnent jamais, même-là, au milieu de la guerre abominable, nous poussant toujours à toute sorte d’erreurs.

    En cela la prostitution est toujours plus saine, plus noble, car elle assouvi nos besoins, rémunère nos « prestataires» et nous permet de passer à des choses plus spirituelles, plus humaines.

    obscurisverainvolvens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Oscurisverainvolvens,

      C'est vrai que j'ai un côté romantique, j'aime bien les belles histoires, et si ce soldat était allé au bordel, je n'aurais rien eu à écrire !

      Supprimer