jeudi 12 janvier 2017

POGRIP, le 5ème élément

La vie quotidienne russe s’organise autour de cinq pôles majeurs : DOM, DATCHA, MACHINA, GARAJ, POGRIP : le logement, la datcha, la voiture, le garage et le POGRIP (je maintiens le suspens et je ne traduirai le mot que plus loin).

DOM : Bien avoir à l’esprit que trois générations habitent très souvent sous le même toit. Ce qui paraît une aberration en France digne d’un scénario à la Tanguy est la norme pour un grand-nombre de familles russes. BABOULA, la grand-mère, habite avec un de ses enfants (le grand-père, lui, est mort  depuis longtemps : il y a  un grand-père pour dix grands-mères) son conjoint, et les petits enfants.

Précision, à la chute de l’URSS, les appartements ont été légalement divisés en parts : la grand-mère aura une part, la (ou les) fille (s) ou fils une part, le petit-fils ou la petite-fille une autre part.

De nombreuses familles habitent encore dans des appartements collectifs. La cuisine et la salle de bain sont partagées. La famille (les parents et un ou deux enfants) habite dans une seule pièce de 12-20 m2.

L’accès à la propriété – difficile - est parfois facilité par la forte mortalité masculine : je connais ainsi plusieurs personnes qui ont hérité d’un appartement à la mort d’un frère à 50 ans (la vodka et la route sont de terribles fossoyeurs)




DATCHA : J’ai déjà parlé de la datcha – ce terrain à la campagne avec ou sans petite maison – qui permet de cultiver des fruits, des  légumes ou de se détendre.





MACHINA : la voiture –le culte du vélo, de la trottinette et de la marche à pied n’est pas encore vraiment implanté en Russie. Avoir une voiture reste l’objectif de beaucoup. Il y a encore beaucoup de LADA mais les RENAULT, KIA, HYUNDAI, SCHKODA, pour ne citer que les modèles les plus économiques, sont bien implantés.




LE GARAGE : Ceux qui ont une voiture ont souvent un garage, pour stocker les pneus d’hiver ou d’été, les changer, et entreposer tout ce qui peut l’être.  Les hommes y bricolent tranquillement, en sirotant une bière et écoutant la radio.


Enfin, le POGRIP,



La cave ou plutôt la caverne d’Ali BABA...



 ...qui permet de stocker et de conserver les carottes, les pommes de terre, les oignons ou l’ail mais aussi tous les bocaux et conserves faits pendant l’été dans la datcha.










     


Sans le pogrip pas de datcha, sans la datcha pas de Russie, sans la Russie... 
bref, le pogrip est nécessaire à l'équilibre du monde !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire