dimanche 11 décembre 2016

misère de la politique

Schopenhauer disait de la vie qu'elle était un pendule, oscillant de l'ennui à la souffrance.

Primaires de droite : ennui sidérant VS débats de "dissidents" : souffrance saignante.





Cette vidéo, publiée il y a quelques jours sur le net, sera l'occasion, pour ceux qui ne les connaissent pas, de découvrir dans toute leur beauté, SORAL - l'antisémite obsessionnel - DIEUDONNE - le remigrationniste africain -  et CONVERSANO - l'occidentaliste blanc.

Des clowns dangereux, mais le spectacle est beau.

Enfin, voilà la preuve qu'il ne faut pas de frein à la liberté d'expression :  censurer Soral, Dieudonné ou Conversano, c'est leur offrir la possibilité de se draper dans le rôle du penseur qui dérange, du résistant persécuté, du Voltaire embastillé.

Laissez-les donc parler, laissez-les donc s'enfoncer dans leur vase...

Le niveau zéro sera vite atteint.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire