samedi 14 mai 2016

un petit souvenir de Russie

A l'aéroport de Samara-Kurumoch - en route pour l'Irak via Moscou et Istanbul - je n'ai pas pu résister à l'achat d'un petit souvenir russe.

Il ne s'agit ni d'une matriochka,

Ni d'une  balalaïka,

Ni d'ikra

Ni de vodka

Ni de Tchibourajka

Mais tout simplement d'un "foutbolka".

Pour 1500 roubles (20 euros) un tee-shirt à l'effigie d'un certain Vladimir P.

La gamme concernant ce super héros était vaste et le choix difficile :

Vladimir chevauchant un ours, Vladimir torse-nu en train de pêcher un esturgeon géant, Vladimir en cosmonaute, etc.

Après avoir demandé à la vendeuse ce qu'elle pensait du président de la Russie, et après avoir entendu sa réponse "on arochie tchelavek, silni i dobri " (c'est quelqu'un de bien, une personne forte et bonne), j'ai choisi le modèle suivant, avec une belle phrase en cyrillique (qu'Acia pourra sans doute mieux traduire que moi) !







Précisons - car j'entends déjà le lecteur français crier à la dictature et au culte de la personnalité - que ces tee-shirts ne sont pas produits par le Kremlin ! Il s'agit de l'initiative privée de quelques artistes moscovites. On a du mal à imaginer la même chose avec François Hollande !

Autre chose : dans les vols AEROFLOT, un grand choix de journaux était proposé. Parmi eux "THE MOSCOW TIMES" en anglais.

Or le "MOSCOW TIMES" est un journal radicalement hostile à Vladimir Poutine.

Dans l'édition du 5 au 11 mai :
- un article qui accuse le gouvernement russe d'avoir abattu le vol de la Malaysia Airlines en Ukraine.
-un article qui critique la récupération par le pouvoir des défilés des "régiments immortels" (ces défilés ou chaque Russe porte une photo d'un de ces ancêtres qui a combattu pendant la Grande Guerre Patriotique)

Dans l'édition du 12 au 18 mai :
- un article qui critique le discours de 9 mai de Poutine jugé agressif et belliciste.
- un article qui montre le lien entre un mafieux russe arrêté en Espagne et le pouvoir.
- un article sur l'emprisonnement abusif de manifestants hostiles au Kremlin.

Je résume : la compagnie aérienne nationale russe distribue un journal contre le président de la Russie.
N'est-ce pas là la preuve que la liberté de presse - liberté fondamentale de toute démocratie - existe bel et bien en Russie ?



2 commentaires:

  1. Bonjour Grog! On peut traduire ce texte "Ils ne nous auront pas" ou "On nous aura pas". Cela fait tout de suite penser à un des titres du célèbre groupe féminin russe très contreversé des années 90 "Ta-Tu". Où est-ce que vous allez porter ce T-shirt? En tout cas je vous le déconseille en France pour ne pas attirer d'ennuis. Mais je salue votre choix, vous avez du goût ;) Acia

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Acia, merci pour la traduction. Quant à ce morceau de TATU, je vais essayer de le trouver, ce sera peut-être un futur opus de Radio Datcha ?
    Pour ce T-Shrit, je compte bien le porter au Kurdistan où Poutine est assez populaire, surtout dans la région de Sleimani.
    Je compte aussi le porter en France. J'ai déjà porté un autre tee-shirt de Poutine l'été dernier : il a rencontré un grand succès auprès de pas mal de mes compatriotes, ce qui prouve une fois de plus que le discours des médias anti-Poutine n'est pas partagé par tous les Français, bien au contraire.
    à bientôt !

    RépondreSupprimer