vendredi 12 février 2016

Radio datcha : tous les vendredi, je suis dans la m...

En revenant de chez le yésidi du coin avec mes quelques bières et ma bouteille de vin (il faudra que je parle dans un article prochain de l'ambiance si particulière qui règne - en pays musulman - chez les "dealers" légaux d'alcool) je me suis souvenu de cette chanson de Simon Slepakov, Семён Слепаков.


Каждую пятницу я в гавно

(kajdou piatnistou ya v'gavno)

Tous les vendredis je suis dans la m... = je me mets minable




S'enivrer alors que le Carême  - que je m'efforce maladroitement de faire - vient de commencer est incontestablement un péché.

J'avancerai deux circonstances vaguement atténuantes - puisse le Seigneur me pardonner : 

La première. A Erbil, la messe du dimanche n'est célébrée que le vendredi par un prêtre catholique (en anglais) donc le vendredi est comme un dimanche, journée où il est possible de rompre le jeûne.

« Pour se rapprocher de Dieu, il faut beaucoup pécher »


BONNE ECOUTE SUR RADIO DATCHA !

3 commentaires:

  1. Bonsoir Grog, la Bible dit "Tout est permis mais tout n'est pas utile, tout est permis mais tout n'édifie pas". Bonne dégustation:) Acia

    RépondreSupprimer
  2. Merci Acia pour cette phrase que je compte bien méditer (en dégustant un petit verre de vin) !

    RépondreSupprimer
  3. "C'est sans honte que les mortels accusent les Dieux de tous les maux (...) mais ils sont en fait les seuls à blâmer ; eux et leur terrible folie". Homère !
    Je vous conjure de revenir sur la bonne voie, celle de la pénitence !
    Cette invitation est valable pour tous, moi le premier !

    RépondreSupprimer