mardi 26 janvier 2016

Des Russes et de leur extraordinaire souplesse

A l'Institut français d'Erbil, je suis tombé sur un livre hautement improbable : une édition bilingue franco-russe du classique de Michel Lermontov, UN HEROS DE NOTRE TEMPS (1840).

Геро́й на́шего вре́мени

Je n'en suis qu'aux premières pages : le narrateur rencontre un vieil officier russe en poste dans le Caucase depuis de longues années. Le soir au coin du feu, ce dernier raconte des histoires d'ennui, d'amour, de guerre, et de jalousie... un régal !

Quelques réflexions, maximes, sentences, jalonnent le texte.

Que pensez-vous de celle-là ?

Je fus malgré moi frappé par la faculté qu'a le Russe de s'adapter aux coutumes des peuples parmi lesquels il lui arrive de vivre. Je ne sais si cette qualité d'esprit est digne de louange ou de blâme, mais elle prouve son extraordinaire souplesse et la présence de cette sagesse d'esprit qui excuse le mal partout où il apparaît nécessaire ou impossible à anéantir.

On est loin de "l'axe du mal" qu'il faut abattre à tout prix cher aux Américains !

Résultat de recherche d'images pour "герой нашего времени"


5 commentaires:

  1. Bonjour Grog,

    Concernant l'âme russe, si vous aimez lire, je vous recommande deux petits livres de Tolstoï, Les Cosaques et Souvenirs de Sevastopol. Le premier décrit très bien la facilité d'adaptation des Russes et le second sur cette guerre franco-russe de Crimée où nombre de traits de caractères russes sont mis en avant.

    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir monsieur Jigouli, merci pour les conseils de lecture, je suis toujours preneur. Pour les "Cosaques", je l'ai lu et aimé (j'en parlais dans un article, mais je ne sais plus lequel) mais je prends note pour les "Souvenirs de Sevastopol".
      Saviez-vous que le ministère français des affaires étrangères déconseille "sauf raison impérative" de se rendre en Crimée ! Mais j'imagine bien qu'une douce moitié est une raison impérative !

      Supprimer
  2. Bonsoir Grog, oui effectivement les Russes savent s'adapter à tout tels des caméléons. Je me souviens de ma première venue en France, j'ai dû apprendre tout à partir de zéro. J'observait beaucoup comment les Français mangent, comment ils parlent, captait leurs gestes et mimiques. Et ce n'était pas tellement difficile mais plutôt amusant. Lermontov un grand poète et écrivain, un vrai patriote! Acia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lermontov a donc raison, la preuve par Acia !!! à très bientôt.

      Supprimer
    2. J'en profite pour signaler que toutes les vidéos du blog enregistrées depuis mon ordinateur ont été purement et simplement supprimées par blogger. J'essaie donc de les réinstaller depuis You Tube, mais pour certaines (personnelles) cela prendra du temps.
      Je prie donc mes lecteurs de m'excuser pour les espaces blancs présents sans doute dans une bonne vingtaine de posts. On m'avait pourtant prévenu... blogger bof, préfère world press...

      Supprimer