vendredi 9 octobre 2015

DEPARDIEU : "Je préfère être russe"

«Les États-Unis, c'est un peuple qui a sans arrêt détruit l'autre. Ils se sont battus entre eux, après ils ont détruit les Indiens, ils ont fait l'esclavage, ensuite la guerre de Sécession. 

Ce sont eux les premiers qui ont utilisé la bombe atomique. Partout où ils passent ils font des foyers de merde. 

Non! Je préfère être russe. Et si les Européens arrêtent d'écouter ces Américains et bien je serais très heureux»
DEPARDIEU, propos tenus à Moscou
Le Figaro.Fr Culture 08/10/2015

Hier soir un diplomate français en poste en Irak - qui avait l'air complètement abasourdi et dépassé par l'intervention russe en Syrie - m'expliquait que les bombardements russes étaient d'une brutalité monstrueuse. Il a ajouté, à propos des récentes interventions des Rafales : "Les règles d'engagement de la France sont très strictes et empêchent de commettre des bavures et de toucher des populations civiles".

Et ce n'est pas une bavure peut-être d'avoir livré des armes à Al-Nosra pour massacrer les chrétiens d'Orient ?


Gérard Depardieu, toujours aussi fier de son passeport russe, soutient la politique anti-américaine de Poutine.
"Je préfère être russe !"


7 commentaires:

  1. Bonsoir Grog, déjà le fait que c'est un diplomate français dit qu'il sert les intérêts de la France, c'est à dire, il soutient la position officielle française, celle de Fabius et de Hollande, cela justifie sa phrase mais ne justifie pas la réalité, 30 morts civils je crois après la première frappe dont 12 enfants selon les médias français officiels. Concernant les frappes russes, elles sont brutales, il veut dire que les Russes bombardent les civils? D'après toutes sortes de médias il s'agit surtout des installations militaires des terroristes. Enfin tant que je ne vois pas de données concrètes sur les morts civils, je refuse d'en parler. Peut être vous aurez des informations à ce sujet. Acia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Acia, hélas, il n'y a pas de guerres propres. Les bombes tuent. Elles tuent des hommes, c'est-à-dire des enfants de Dieu, des personnes qui avaient un père et une mère, et c'est terrible.

      Il n'y a pas de guerres propres, mais il y a des guerres nécessaires (le mot "juste" pour la guerre m'apparaît toujours comme un affreux oxymore).

      Il est nécessaire de soutenir le président Assad. Il est nécessaire d'éliminer tous les groupes armés (qu'ils soient soutenus par la France, les USA, l'Arabie ou la Qatar) qui mettent à feu et à sang la Syrie.

      Assad n'est pas un saint, mais "entre deux maux, il faut choisir le moindre". Et la France ne veut pas choisir : elle s'offre le luxe du "ni... ni". On voit le résultat de cette attitude pusillanime : après un an de bombardements français et américains, DAECH se porte mieux que jamais.

      Depuis le début de l'intervention russe, les Chrétiens de Syrie ont de nouveau l'espoir de pouvoir rester vivre chez eux, l'espoir et de ne pas connaître le sort des Chrétiens de Mossoul et de la plaine de Ninive.

      Supprimer
  2. Bonjour Grog, les victimes civiles apparaissent maintenant lorsque l'armée syrienne a commencé son operation terrestre afin de libérer des villes et des villages. Hier j'ai pu lire 40 morts civils dont les enfants. Est ce que ce sont des victimes de l'attaque terrestre de l'armée syrienne ou bien ce sont des otages des terroristes privés d'eau et de nourriture, violés ou que sais-je encore. La Russie dément des victimes civiles et apparemment prête à en présenter des preuves. Je crois que si jamais la Russie commet une seule bavure comme par exemple les Américains avec l'hôpital en Afganistan, la communauté internationale ne le lui pardonnera pas, et ce n'est pas dans son intérêt. Si vous viviez en France vous auriez vu toute la boue qui est déversée sur la Russie alors même qu'aucune preuve justifiée de morts civils n'est présentée. Acia

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Grog, les victimes civiles apparaissent maintenant lorsque l'armée syrienne a commencé son operation terrestre afin de libérer des villes et des villages. Hier j'ai pu lire que 40 morts civils dont les enfants ont été retrouvés. Est ce que ce sont des victimes de l'attaque terrestre de l'armée syrienne ou bien ce sont des otages des terroristes privés d'eau et de nourriture, violés ou que sais-je encore. La Russie dément des victimes civiles et apparemment prête à en présenter des preuves. Je crois que si jamais la Russie commet une seule bavure comme par exemple les Américains avec l'hôpital en Afganistan, la communauté internationale ne le lui pardonnera pas, et ce n'est pas dans son intérêt. Si vous viviez en France vous auriez vu toute la boue qui est déversée sur la Russie alors même qu'aucune preuve justifiée de morts civils n'est présentée. Acia 

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Acia, je crois que toute cette boue retombera très bientôt sur ceux-là mêmes qui l'ont versée : Hollande et son gouvernement, ainsi que les médias aux ordres.
    Le peuple français - dont Depardieu-Obléix est l'expression authentique - sait bien que la Russie et du bon côté.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, Depardieu est quand même très courageux, mais ici on se moque de lui dans les journaux et à la télé. Tout comme de certains politiques qui ont osé aller en Crimée et dire la vérité, ou d'autres qui sont allés en Syrie et ont vu des hommes, des femmes et des enfants reconnaissants à la Russie. Cette France qui a oublié ses compatriotes en Syrie, ses écoles. Elle aurait regardé sans aucune émotion la destruction de ces dernières villes syriennes avec des chrétiens et d'autres minorités mourir par la main des terroristes vu qu'elle attendait qu'Assad tombe. C'est insoutenable! Acia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Acia, pour Hollande l'ennemi ce n'est pas DAECH, c'est ASSAD.
      Or je ne pense pas qu'ASSAD ait jamais été une menace pour la France - quant à DAECH, oui, c'est une évidence.
      Mais notre FLAMBY 1er ne comprend rien, il est comme le personnage de ce fameux dessin animé : "Moche, bête et méchant".

      Supprimer