dimanche 18 octobre 2015

De la vraie liberté

Nous autres chrétiens, vrais chrétiens, "nous ne sommes pas de ce monde" (Jean 15, 19) c'est pourquoi nos positions sur la famille, la naissance, le mariage et la mort, paraissent incompréhensibles aux non-croyants.
Notre souci en effet n'est pas le bonheur de l'homme mais le salut de son âme.
C'est bien pour cette raison que je ne peux qu'approuver les propos chocs tenus vendredi dernier par le docteur roumain Anca-Maria Cernea lors du synode sur la famille.
Le mal dans ce monde vient du péché. Et non de la disparité des revenus ou du changement climatique.
La solution est celle-ci : l'évangélisation. La conversion.
Et non pas un contrôle gouvernemental sans cesse grandissant. Ni un gouvernement mondial. Ce sont eux, aujourd'hui, les agents principaux du marxisme culturel ; ce sont eux qui l'imposent à nos nations, sous la forme du contrôle de la population, de la santé reproductive, des droits gay, de l'éducation aux questions de genre, etc.
Ce dont le monde a besoin aujourd'hui, ce n'est pas d'une limitation de la liberté, mais de la vraie liberté, la libération du péché. La rédemption.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire