samedi 12 septembre 2015

Ni ange, ni bête : la pensée groguesque du jour


Ceux qui veulent rejeter tous les migrants
 n'ont pas de cœur, 

Ceux qui veulent accueillir tous les migrants n'ont pas de tête.

GROG

8 commentaires:

  1. Bonsoir Grog, on ne peut pas s'asseoir sur deux chaises à la fois hein? Acia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Acia, effectivement ce n'est jamais très confortable d'avoir le c... entre 2 chaises, et pourtant il le faut bien, non ? Mais je crois que je préfère l'image employée par le catholique sur la vidéo précédente : plutôt que 2 chaises, 2 jambes. L'Europe doit se tenir sur ses 2 jambes (le coeur et la tête) sous peine de tomber. Concrètement : accueillir, oui, bien-sûr, mais pas tout le monde.

      Supprimer
  2. Bonjour Grog, je vous mets en lien le compte rendu du James Bond français, comme vous l'avez qualifié dans un billet, qui détaille la situation en Lybie. Quels que soient les raisons pour ces gens de venir, ils sont victimes du trafic ds êtres humains qu'il faut arrêter. Ils n'auraient probablement pas voulu prendre de tels risques si tout allait à merveille dans leurs pays même si je ne crois pas dans cette version "le ciel nous tombe sur la tête" des médias, quelqu'un les aide de l'extérieur aussi.
    http://www.lepoint.fr/editos-du-point/jean-guisnel/depuis-la-libye-un-million-de-migrants-prets-a-franchir-la-mediterranee-13-09-2015-1964400_53.php
    Acia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Acia pour cet article (en partie protégé) dont les premières lignes suffisent à comprendre la gravité de la situation. Crise en Ukraine, crise en Grèce, crise économique, crise des migrants... comme dit souvent Charles Sannat : "Préparez-vous, il est déjà trop tard. L'hiver approche."

      Supprimer
    2. Dommage que vous n'avez pas eu l'accès à l'intégralité de l'article, qui était disponible hier dans son intégralité sans abonnement. En fait, la France pourrait arrêter ce trafic des êtres humains car elle possède des informations très précises sur l'activité des passeurs. D'autre part Christophe Gomart a démenti une fois de plus l'invasion de l'Ukraine par la Russie, tout comme le renforcement militaire en Syrie dont parlent de plus en plus nos médias. Acia

      Supprimer
    3. Ce Christophe Gomart, c'est quelqu'un de bien !

      Supprimer
  3. Poutine a dit un jour: "celui qui ne pleure pas l'URSS n'a pas de cœur, celui qui voudrait la rétablir n'a pas de tête". Doit-on en déduire qu'il marche sur deux jambes ?

    RépondreSupprimer
  4. Cette phrase de Poutine est superbe, n'est-ce pas ? Et je m'en suis bien sûr souvenu en écrivant ma formule sur les migrants.

    Pour répondre à votre question, il me semble effectivement que Poutine est l'un des seuls hommes politiques européens qui se tienne fièrement sur ses deux jambes (comparé à Hollande qui rampe ou Sarko qui sautille,).

    Quant à la nostalgie de l'URSS, il ne s'agit pas de la nostalgie du GOULAG mais plutôt de cette vie quotidienne des années 60-70-début 80 lorsque l'URSS connaissait une certaine prospérité économique : il n'y avait plus de riches ni de pauvres mais des camarades égaux profitant d'un peu de paix et d'ordre après des décennies de révolutions et de guerres. En tout cas, j'ai rencontré pas mal de Russes qui avaient la nostalgie de cette époque-là. J'en parle dans mon post intitulé "le mystère de la deuxième porte".

    RépondreSupprimer