samedi 23 mai 2015

C'était beau la France

Me voici - pour raisons professionnelles - depuis quelque semaines dans l'avant-pays savoyard, dans une charmante petite bourgade de l'Isère, dans ce qu'on pourrait appeler la France profonde, la France éternelle.

La vue depuis mon bureau, c'est presque plus beau que Togliatti !


Dans cette jolie bourgade aux pieds des montagnes, il y a deux églises : elles sont toujours fermées. Aucun office n'y est célébré le dimanche.

Il y a donc deux églises, une mosquée, plusieurs restaurants-kebabs, quelques femmes voilées dans les rues et même des hommes en djellaba. La nouvelle épicerie et les deux cafés les mieux placés ne sont ni tenus ni fréquentés par de vieux savoyards.

Sur la porte d'une des églises, il y a un petit mot : "La messe est célébrée le jeudi soir à 18 heures dans la salle paroissiale." 

Voilà : les chrétiens n'ouvrent même plus leur église, ils se cachent dans une obscure salle paroissiale pour célébrer la victoire du Christ sur la mort et le mal. Quelle tristesse, quelle honte.

Mais bien-sûr, c'est la thèse du grand remplacement de Renaud Camus qui est un délire dangereux, et c'est l'inversion de la courbe du chômage de Hollande  qui est une réalité palpable. 

N'est-ce pas ?

3 commentaires:

  1. J'habite pour le moment à Bourgoin Jallieu et connais bien cette région. Je vous suggère de voir l'abbaye de Hautecombe pour le spirituel et la tour Bayard pour le matériel. L'une est un flambeau de la chrétienté, l'autre un symbole du courage des armes. Dans tous les cas, bon séjour. Ronald

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Ronald et merci pour ces conseils de visite, Hautecombe et Bayard, c'est noté !

    RépondreSupprimer
  3. Mon cher Grog,
    il y avait 45 millions de Français dans les années 1940, 65 millions aujourd'hui. Ces 20 nouveaux millions d'habitants s'expliquent par le baby-boom, l'allongement de la durée de vie et l'immigration (moins d'1/3 des 20 millions) qui n'est pas que musulmane. Selon l'INED et l'INSEE, sur les 6 millions d'étrangers, il faudrait retirer 2 millions d'Européens. En revanche, force est de constater des foyers de concentration dans les grandes agglomérations (y compris les périphéries alentours) de populations immigrées auxquelles s'ajoutent des Français ultramarins. Quant aux conversions à l'islam, n'oubliez pas aussi les défections (les enfants d'immigrés abandonnent progressivement la religion de leurs parents) et d'ailleurs la religion qui connaît la plus forte croissance en Europe et dans le monde c'est la religion chrétienne (oui oui... les Évangélistes). Bien à vous !

    RépondreSupprimer