lundi 22 décembre 2014

Un sous-marin nucléaire échoué sur les bords de la Volga !


Pour le voyageur qui arrive à Togliatti, le choc est souvent au rendez-vous car Togliatti n'est pas une ville mais une expérience, un concept, un processus.

Selon la lumière et l'humeur, on peut se croire dans un rêve de Le Nôtre ou dans un cauchemar de Bilal, à Versailles ou à Gotham City.

Jugez plutôt !








Quelques jours avant ces photos (prises à la fin de l'hiver 2005) les amarres du sous-marin avaient lâché et le submersible avait dérivé toute la nuit jusqu'au barrage de Togliatti. Au petit matin, un pêcheur avait essayé de donner l'alerte :

- Allo, la police ? C'est Sergueï Ivanovitch, je vous appelle car il y a quelque chose de coincé contre le barrage.
- Ah, oui, qu'est-ce que c'est ? Une voiture ? Un cadavre ?
- Vous n'allez pas me croire mais c'est un sous-marin.
- Oh, papy, il faut arrêter la vodka !




Après avoir navigué pendant plus de 20 ans dans toutes les mers du monde, le PL- B307 a été désarmé à Kronstadt. En 2005, il a été offert par la Marine au musée technique AvtoVaz. Il lui a fallu parcourir 2400 km de canaux, d'écluses et de Volga pour arriver jusqu'à Togliatti.




Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes. 
Toute lune est atroce et tout soleil amer :
L'âcre amour m'a gonflé de torpeurs enivrantes.
Ô que ma quille éclate ! Ô que j'aille à la mer !

Si je désire une eau d'Europe, c'est la flache
Noire et froide où vers le crépuscule embaumé
Un enfant accroupi plein de tristesse, lâche
Un bateau frêle comme un papillon de mai.

Je ne puis plus, baigné de vos langueurs, ô lames,
Enlever leur sillage aux porteurs de cotons,
Ni traverser l'orgueil des drapeaux et des flammes,
Ni nager sous les yeux horribles des pontons
 Rimbaud, Le Bateau ivre



1 commentaire:

  1. Un sous-marinier français, en poste à l'île longue et sur divers sous-marins nucléaires pendant de longues années, m'a écrit pour me dire que ce sous-marin ne semblait pas avoir les caractéristiques propres à la propulsion atomique. Il s'agirait en fait d'un sous-marin "normal" à propulsion turbo-diesel.Donc note !

    RépondreSupprimer