vendredi 12 décembre 2014

Les dangers du lait de chamelle !

Pour trouver des livres en français à Togliatti, il n'y a pas que l'AVTOBIBLIOTEKA, il y a aussi l'Alliance française. 

Dans ce temple de la culture françaiseen farfouillant un peu, j'ai trouvé - coincé entre les Picsou magazines, les Maigret et les SAS - La Rage et l'orgueil, d'Oriana Fallaci.




Je n'avais jamais lu ce livre mais je me souviens très bien du scandale qui avait entouré sa parution en 2001, juste après les attentats contre les Twin Towers. 

Oriana Fallaci  - qui est hélas morte en 2006 - avait été traitée à l'époque par les médias français d'affreuse raciste islamophobe.

Forcément, j'ai lu ce livre improbable, et je dois dire que j'ai été touché par ce cri - car ce livre est un cri - j'ai été touché par la justesse de ce cri qui, tel une Cassandre des temps modernes, dénonce le danger que représente le fanatisme islamique pour le monde occidental.

Oriana Fallaci, un esprit libre, un Freier Geist

"Nous nous écroulons dans tous les sens du terme, mes chers. Et au lieu des cloches, on se retrouve avec les muezzins, au lieu des minijupes on se retrouve avec le tchador ou le bourkah, au lieu du petit cognac on se retrouve avec le lait de chamelle."

"Je vais te raconter l'histoire des douze jeunes impurs (ce qu'ils avaient fait d'impur, je ne l'ai jamais su) qui après la guerre du Bangladesh furent exécutés à Dacca. Ils furent exécutés dans le stade sportif, à coups de baïonnette dans le thorax et le ventre, et sous les yeux de vingt mille fidèles qui assis dans les tribunes applaudissaient au nom d'Allah. "Allah akbar, Dieu est grand, Allah akbar."(...) Après le carnage les vingt mille fidèles (dont beaucoup de femmes) abandonnèrent les tribunes pour se rendre sur le terrain. Mais pas d'une façon désordonnée et débraillée et rapide, remarque bien : d'une façon réglée, calme, solennelle. Lentement ils formèrent un cortège. Lentement ils se rendirent au centre du terrain. Et psalmodiant sans cesse Allah akbar-Allah akbar, ils passèrent sur les cadavres. Ils les réduisirent à un tapis d'os broyés, ils les détruisirent  comme les Tours de New York."

"Je suis en train d'expliquer que nous Italiens et nous Européens nous ne sommes pas comme les Américains : récente mosaïque de groupes ethniques et religieux, mélange élastique de langues et de religions et de cultures, tout à la fois ouverts aux invasions et capables de les repousser. Je suis en train de dire que, exactement parce qu'elle est très précise et bien définie depuis des siècles, notre identité culturelle ne peut pas supporter une immigration composée de personnes qui d'une façon ou d'une autre veulent changer notre système de vie. Nos principes, nos valeurs. Je suis en train de dire que chez nous il n'y a pas de place pour les muezzins, les minarets, les faux abstèmes, le foutu tchador, l'encore plus foutu bourkah. Et même s'il y avait de la place, je ne la leur donnerais pas.

Stop. Ce que j'avais à dire je l'ai dit. La rage et l'orgueil me l'ont ordonné, la conscience nette et l'âge me l'ont permis. Maintenant, stop. Point et stop.


Presque 15 ans après, force est de constater que ce cri était juste, effroyablement juste. 

Du Nigeria, au Pakistan, en passant par le Mali, la Libye, l'Algérie, la France (oui, la France de Mohamed Merah et des milliers de djihadistes "français" partis commettre d'abominables crimes pour le compte de l'Etat criminel islamiste au Levant), l'Egypte, la Syrie, l'Iran, l'Irak, l'Afghanistan : c'est partout le même spectacle d'une charia lumineuse qui égorge, qui exécute, qui vole, viole et persécute.

Certains musulmans de bonne volonté peuvent peut-être me dire que l'islam, le vrai, ce n'est pas ça et je ne demande qu'à les croire seulement je n'arrive pas à oublier que leur prophète lui même (qui s'appelait Mohamed, comme Mohamed Merah) a égorgé et fait égorger des Juifs... bel exemple pour les fidèles !

Et pourtant - je voudrais tant le croire aussi - elle doit bien exister cette possibilité d'un islam modéré et fort, d'un islam critique, expurgé de sa charia moyenâgeuse, d'un islam qui n'imposerait pas la dhimmitude aux chrétiens, ni le tchador aux femmes ? 

Cet islam 2.0, quel fils d'Allah viendra le programmer ? Cet islam 2.0, quel fils d'Allah viendra le mettre à jour ?


Cheveux au vent et clope au bec, c'est pour une femme, et d'après la charia, 
un crime suffisant pour être égorgée dans un stade.

Oriana Fallaci
Merci !
Et repose en paix
Car le monde est en guerre !



8 commentaires:

  1. Reprenons. La théorie du grand remplacement (cf Renaud Camus) ne résiste pas à l'épreuve des faits. Elle tient plus du propos de café que d'autre chose.
    Ensuite, le prophète Mohamed porte le même prénom que Mérah. Oui et sans doute comme des millions de connards ! Mais Mohamed est aussi porté par Arkoun, un islamologue modéré bien comme il faut et bien plus brillant qu'Oriana et ses aboiements éruptifs !
    Le prophète a tué des Juifs ! Oui, c'est vrai. Mais il ne s'est pas plus mal comporté à leur égard que les croisés de 1095, que le royaume de Saint-Louis (cf le colloque de novembre au MAHJ) ou que le royaume d'Espagne à son apogée au XV et XVIè s.
    Le prophète impose la dhimma... oui c'est impôt ou un statut qui permet une certaine pluralité religieuse. C'est mieux que d'expulser des Juifs et des musulmans (1492), traquer les marranes, persécuter des protestants... Je rappelle que l'empire ottoman a accueilli avec joie les expulsés des royaumes chrétiens où la tolérance = 0 !
    Par ailleurs, le mot "dhimmiste" a été forgé par un libanais chrétiens combattant des libanais musulmans... Il n'a rien d'un concept opérant...
    Un mot sur les islamophobes et les tenants du grand remplacement... en général, ils viennent d'une extrême droite qui a trouvé une cible facile, peu protégée par les tribunaux, et, il est vrai, donne le bâton pour se faire battre. Mais, attention, ils n'ont rien oublié de leur antisémitisme traditionnel !
    Quant à l'islam lumineux, il existe depuis le VIII è s et le muttazilisme. Néanmoins, on ne veut pas le voir. Il est minoritaire. La situation sociale ou géopolitique des musulmans est plutôt précaire et elle ne les pousse pas vers ce genre d'islam. Ps, le muttazilisme = islam du logos, de la rationalité grecque...
    J'attends vos commentaires !

    RépondreSupprimer
  2. Cher Monsieur,

    Avant tout merci pour votre commentaire. Je vais essayer d’y répondre, en reprenant toutes vos déclarations.


    Reprenons. La théorie du grand remplacement (cf Renaud Camus) ne résiste pas à l'épreuve des faits. Elle tient plus du propos de café que d'autre chose.
    ........................................................................................................
    Attention au dénigrement des "propos de café " car le café est ce lieu de sociabilité très particulier qui a permis toutes les Révolutions du XIXème siècle. Pensez au café Musain dans Les Misérables de Hugo. Dénigrer les propos de café revient souvent à dénigrer le Peuple.
    Dire de la théorie du « grand remplacement » qu’elle relève du propos de café signifie, en fait, que cette question de l’immigration est une véritable préoccupation populaire qui mérite qu’on s’y intéresse.

    Les chiffres officiels de l’INSEE nous apprennent que 80% de la population française n’est pas issue de l’immigration. Mais ces pourcentages ne veulent pas dire grand chose.
    Du temps de l’Indochine française, les Français ne représentaient pas plus de 20 % de la population et pourtant ils gouvernaient l’Indochine. L’histoire nous apprend que très souvent, les grand chamboulements, révoltes ou révolutions, sont le fait d’une minorité agissante.

    Et la minorité qui préoccupe les Français, c’est cette minorité « française » qui fournit le gros des bataillons des djihadistes en Syrie. Ils seraient entre 1000 à 3000 à égorger au nom d’Allah en Syrie. Que vont-ils faire une fois de retour en France ? Il y a de quoi être inquiet, non ?

    ...............................................................................................................
    Ensuite, le prophète Mohamed porte le même prénom que Mérah. Oui et sans doute comme des millions de connards ! Mais Mohamed est aussi porté par Arkoun, un islamologue modéré bien comme il faut et bien plus brillant qu'Oriana et ses aboiements éruptifs !

    ..............................................................................................................
    Parlez des « aboiement éruptifs » d’Oriana revient à la comparer à une chienne, ce qui n’est pas très respectueux. L’animalisation de l’adversaire n’est pas souvent bonne pour la discussion. Il aurait été plus judicieux de remarquer qu’il est paradoxal de défendre l’Occident chrétien avec « la colère » et « l’orgueil » qui sont des péchés mortels pour les chrétiens !

    Ceci dit, cet Arkoun dont vous parlez a en effet l’air d’être un personnage très intéressant. Mais essayez d’aller défendre ses positions en Arabie ou au Pakistan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon cher Grog,
      vous me jugez par mes excès. Mea culpa trois fois !
      Il n'empêche que remplacer 65 millions de personnes par 2.5 millions me paraît difficile à réaliser ! Les chiffres sont de Vincent Tiberj, un des meilleurs connaisseurs de la société contemporaine.
      Ensuite, je demande pardon à ceux que j'ai offensés. Néanmoins, j'avoue avoir peu d'estime pour les islamophobes. J'ai du mal à comprendre qu'on puisse haïr a priori une population pour ses traits religieux. La haine conduit à la violence et le Christ en personne l'accepterait pas.
      Enfin, oui en Arabie et au Pakistan, le discours d'Arkoun passe mal. Ce n'est pas une raison pour jeter opprobre sur tous les mahométants. Il existe un catholicisme radical dans certains pays d'Amérique latine ou d'Afrique subsaharienne... que dire de l'évangélisme protestant (Afrique centrale, Amérique) ? Il peut revêtir les mêmes traits que l'islam d'Arabie ou du Pakistan !

      Supprimer
  3. ........................................................................................................
    Le prophète a tué des Juifs ! Oui, c'est vrai. Mais il ne s'est pas plus mal comporté à leur égard que les croisés de 1095, que le royaume de Saint-Louis (cf le colloque de novembre au MAHJ) ou que le royaume d'Espagne à son apogée au XV et XVIè s.
    ...............................................................................................................
    La différence : quand un chrétien tue ou réduit un être humain en esclavage, il contredit le modèle offert par la vie de Jésus Christ. Quand un musulman – dans le cadre de la guerre sainte - tue ou réduit en esclavage, il ne fait qu’imiter le prophète.
    ..(suite de ma réponse).......................................................................................................

    Le prophète impose la dhimma... oui c'est impôt ou un statut qui permet une certaine pluralité religieuse. C'est mieux que d'expulser des Juifs et des musulmans (1492), traquer les marranes, persécuter des protestants... Je rappelle que l'empire ottoman a accueilli avec joie les expulsés des royaumes chrétiens où la tolérance = 0 !
    ...............................................................................................................


    L’empire ottoman a accueilli avec joie des chrétiens... et a aussi commandité le génocide des chrétiens arméniens en 1916.
    Quant à la dhimma, elle était peut-être progressiste pour le Moyen-âge mais aujourd’hui, au XXI ème siècle, elle est complètement dépassée. Et pourtant, c’est au nom de la dhimma que les chrétiens d’Irak, après avoir été dépouillés de leurs biens (si ce n’est de leur vie) sont actuellement vendus comme esclaves à Mossoul.
    ..............................................................................................................

    Par ailleurs, le mot "dhimmiste" a été forgé par un libanais chrétiens combattant des libanais musulmans... Il n'a rien d'un concept opérant...
    ................................................................................................................
    C’est pourtant assez simple et opératoire comme concept. La dhimmitude désigne cette situation injuste qui fait que dans un pays musulman, les non-musulmans ont beaucoup moins de droits que les musulmans.

    .............................................................................................................

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est faux mon cher Grog ! La seule possibilité pour tuer quiconque en islam est la légitime défense ! Donc oui, dans le cadre d'une guerre juste (dans l'ancien testament, donc dans les fondements des religions abrahamiques, on peut en trouver des exemples) il est possible de donner la mort pour répondre à une attaque mortelle.
      Donc, non l'islam n'encourage pas au meurtre.
      Quant à la dhimma, comme d'autres survivances (il doit bien y en avoir dans les autres religions), c'est vrai elle ne correspond plus au XXIè siècle qui se caractérise par la mobilité généralisée des hommes...
      J'insiste, la dhimmitude ne veut rien dire du tout !!! Non, ni au Liban, ni en Egypte, ni ailleurs !

      Supprimer
  4. (suite et fin de ma réponse)

    Un mot sur les islamophobes et les tenants du grand remplacement... en général, ils viennent d'une extrême droite qui a trouvé une cible facile, peu protégée par les tribunaux, et, il est vrai, donne le bâton pour se faire battre. Mais, attention, ils n'ont rien oublié de leur antisémitisme traditionnel !

    ...........................................................................................................
    Personnellement je ne suis pas islamophobe mais islamo-critique et je déteste les antisémites qui sont la bêtise dangereuse incarnée.

    ................................................................................................................

    Quant à l'islam lumineux, il existe depuis le VIII è s et le muttazilisme. Néanmoins, on ne veut pas le voir. Il est minoritaire. La situation sociale ou géopolitique des musulmans est plutôt précaire et elle ne les pousse pas vers ce genre d'islam. Ps, le muttazilisme = islam du logos, de la rationalité grecque...
    ................................................................................................................
    Il est vrai que les 9000 princes saoudiens et leurs rentes pétrolières connaissent une situation plutôt précaire.

    Cher Monsieur,
    J'espère que mes petites répliques ne vous vexeront pas.
    Vous avez véritablement éveillé ma curiosité avec l’islam d’Arkoun et le muttazilisme.
    S’ils invitent vraiment à un islam qui prendrait ses distances avec la charia (car je pense que le problème de l’islam, c’est l’application à la lettre de la charia) alors cela est effectivement très intéressant.
    Je serais ravi de faire connaître, à ma petite échelle de bloggeur, cet islam éclairé.
    Si vous désirez écrire quelques billets sur ce sujet, je serais heureux de les publier.
    Bien cordialement,
    GROG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Résumer l'islam à la charia c'est comme résumer le christianisme et le judaïsme aux violences de l'ancien testament !!! Aucun sens !
      Ensuite, je mesure bien que vous detestez les antisémites... mais cela ne vous gêne pas de prêter le flanc aux islamophobes...
      Enfin, les 9000 princes saoudiens ne pratiquent pas l'islam de la charia... vous pouvez les retrouver dans les bordels de luxe à Paris tandis que leurs épouses se tapent les hommes à la chaîne chez elles... l'islam archaïque c'est pour les autres !
      Plus sérieusement, je vous promets dans une quinzaine de jours, de mieux vous faire connaître l'islam des lumières, celui d'Averoes, d'Avicenne...
      Portez-vous bien cher Grog et que Dieu nous éclaire !

      Supprimer
  5. Cher monsieur Lakama,

    Il me semble que ni le catholicisme radical ni l'évangélisme protestant n'aient commis d'attentats ou d'exécutions de masse ces dernières années.
    Quant à l'argument de la légitime défense, j'imagine que la femme adultère qu'on lapide est une menace pour la société qui doit donc se défendre ?
    Que les Princes arabes soient des débauchés hypocrites, cela n'est pas nouveau. Le problème, c'est que ces Tartuffes financent les islamistes les plus extrémistes pour qui la charia n'est pas un détail de l'islam mais sa colonne vertébrale.
    Monsieur Lakama, j'insite, le problème de l'islam, c'est la charia. L'islam des lumières serait donc un islam sans charia ?

    RépondreSupprimer