jeudi 4 décembre 2014

LA SPIRALE INFERNALE


... pour un café d'enfer !!!

Aujourd'hui un petit post pour vous présenter un objet quotidien usuel en Russie.



Par une bizarrerie électrique, tous les plombs de mon étage, à l'Ecole 67, sautent lorsque j'essaie de faire chauffer l'eau dans une bouilloire. 
Et comme il ne m'est pas possible de survivre sans café ni de déranger trois fois par jours, pour leur prendre de l'eau bouillante, Masha, Irina et Tatiana, les comptables du bureau d'à côté... une seule solution : la spirale (j'ai oublié le nom en russe)




Il s'agit d'une simple résistance électrique, sans interrupteur ni thermostat, qu'on branche et qu'on plonge directement dans l'eau.
Je l'appelle "spirale infernale" car la moindre distraction risque d'être fatale : le verre (dont l'eau s'est évaporée) explose, l'enfant (qui touche à tout) se brûle affreusement, ou le feu prend à l'immeuble !




Cette "bite chaude" - comme on la surnommait en France lorsqu'elle était encore autorisée il y a 20 ans - est dangereuse, assurément, mais drôlement pratique !

Bref, lors de votre prochain voyage en Russie, pas la peine de rapporter du caviar ou une matriochka. 
Avec la spirale vous êtes sûr de faire un cadeau original, typique, pratique, économique (elle coûte 100 roubles, 2 euros) et pas plus dangereux qu'une kalachnikov ou qu'un bidon de vodka.





9 commentaires:

  1. Blog nécessaire ,ô combien ..et plus que jamais..

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Monsieur Grog :
    Votre article contient une authentique synchronicité pour moi : hier, 16 décembre, en faisant du rangement, j'ai retrouvé (après près de 20 ans sans penser à elle) cette "spirale électrique" que vous décrivez et que je découvre aujourd'hui 17 décembre.. Je ne connais pas l'appellation correcte en français de cet ustensile. Donc ma très regrettée mère l'utilisait voici plus de 25 ans au travail, pour chauffer l'eau de son café, et elle trouvait l'engin très, très utile. Je ne savais pas qu'elle était maintenant interdite à la vente en France (mais il y a plein d'objets et de produits qui étaient bien utiles et qui sont maintenant bêtement interdits à cause d'un excès de principe de précaution).
    J'ai découvert votre blog via l'excellent blog les crises de Berruyer.
    Votre blog, Monsieur Grog, est très sympathique.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Ana Maria,
    Belle synchronicité, en effet.
    большое спасибо, merci beaucoup pour votre commentaire qui m'encourage !
    Par la fenêtre de ma classe, des immeubles soviétiques, des Lada, de la neige et sur ma table un bon café chauffé à la spirale !

    RépondreSupprimer
  4. Monsieur Grog :
    Wikipedia dit que ça s'appelle comme ça en russe :
    Кипятильниk
    et en français correct c'est un thermoplongeur. On peut en trouver en vente sur internet
    http://www.rueducommerce.fr/m/ps/mpid:MP-E857BM8594509#moid:MO-032F8M506995
    (mais pour 16 euros et plus, donc je garderai mon vieux thermoplongeur pas cher). J'ai vu que les prix des thermoplongeurs étaient vraiment imbattables en Russie.

    RépondreSupprimer
  5. La spirale infernale est donc toujours disponible en France ! Merci pour le scoop et merci pour le nom en russe : KIPIATILNIK, pas facile à prononcer.

    RépondreSupprimer
  6. Pas "bite chaude" mais "bite chauffante". Souvenir de jeunesse... (séquence nostalgie). Merci pour ce Blog très drôle que je découvre à l'instant.

    RépondreSupprimer
  7. Merci Ligure, et merci pour cette précision.
    Si je résume, et grâce aux différents commentaires, cette spirale :
    - est toujours disponible en France pour 15 euros au moins (et plutôt sur internet que dans les grandes surfaces)
    - s'appelle officiellement Thermoplongeur.
    - est surnommée "bite chauffante"
    - s'appelle KIPIATILNIK en russe.
    Le prochain objet que je présenterai bientôt sur ce blog sera "l'ipod soviétique" !

    RépondreSupprimer
  8. J'ai fait mes études en Pologne dans les années 50.
    On utilisait dans nos chambres d'étudiant, quelque chose bien plus dangereux que ce thermoplongeur, trop cher pour nous. C'était un truc, composé de deux lames de rasoir séparées par deux petits bouts de bois. Les lames étaient éloignées de 2 cm et chacune reliée respectivement à un fil électrique, qui souvent, par manque de fiche règlementaire, était introduit directement dans la prise électrique. Les lames plongées dans un verre d'eau réchauffaient l'eau aussi efficacement que ce fameux thermoplongeur.


    RépondreSupprimer
  9. Merci pour votre commentaire. Ne seriez-vous pas le père de Mac Gyver par hasard ?
    Plusieurs Russes, âgés d'au moins 35 ans, me disent qu'eux aussi ont construit - dans leur jeunesse - leur propre KIPIATILNIK. J'en conclus que la véritable Révolution à l'Est a eu lieu avec l'arrivée de la bouilloire électrique ! Et le retour en grâce du Samovar un peu partout en Russie correspondrait-il à une sorte de Restauration politique ?

    RépondreSupprimer