dimanche 9 novembre 2014

SAINTE RUSSIE : le patriarche de Moscou demande la grâce d'Asia Bibi

Il y a quelques jours, je vous parlais de l'affreuse condamnation à la pendaison d'Asia Bibi, une mère de famille pakistanaise catholique, et je vous invitais à aller manifester à Paris pour sa libération.



J'ai découvert par la suite avec tristesse les propos, relatifs à cette manifestation, du cardinal  Mgr Vingt-Trois,  sur Radio Notre-Dame.  
Propos qui reflètent une profonde dhimmitude. Jugez plutôt :
« Dans des cas particuliers, la manifestation publique a l’effet inverse de celle qu’on cherche. On est dans une fixation politico-fanatique et religieuse et que le soutien des chrétiens étrangers d’une certaine façon est perçue comme une caution de la sentence qui a été rendue par le tribunal. Je crois que les démarches les plus efficaces sont les démarches diplomatiques et gouvernementales quand des États qui ne sont pas nécessairement occidentaux expriment leur désaccord et leur volonté à travers les voies habituelles ».
Je suis triste aussi du silence de notre Pape François.

Heureusement pour les chrétiens, sa Sainteté le Patriarche Cyril de Moscou s'est exprimé. Il a écrit une lettre au Président de la République du Pakistan Mamnoon Hussain pour lui demander de gracier Asia Bibi.





Voici la lettre.

Son Excellence Mamnoon Hussain,
Président de la République islamique du Pakistan
Excellence, Monsieur le Président,
C’est avec une profonde affliction que j’ai appris que, le 16 octobre 2014, la Cour suprême de Lahore avait ratifié la condamnation à mort prononcée auparavant par une instance inférieure contre Asia Bibi, mère chrétienne de cinq enfants, détenue en prison depuis déjà longtemps.
L’exécution d’Asia Bibi sera non seulement une perte irréparable pour sa famille, ses parents, ses proches, mais portera également hautement préjudice au dialogue entre chrétiens et musulmans, pouvant entraîner une hausse des tensions entre chrétiens et musulmans aussi bien au Pakistan que dans le monde entier. Je suis convaincu que les autorités politiques de tout état moderne sont appelés à prendre conscience de leur responsabilité dans les destinées des représentants des minorités religieuses qui leur sont confiées.
L’Église orthodoxe russe exprime sa sérieuse préoccupation devant l’application de cette décision de justice. Nos millions de fidèles joignent leurs voix à la foule immense de ceux qui, dans le monde entier, se battent pour que soit conservée la vie de cette chrétienne.
Au nom de tous les croyants de l’Église orthodoxe russe, je vous invite, Monsieur le Président, à gracier Asia Bibi.
Veuillez agréer, Excellence, Monsieur le Président, l’expression de mon respect avec celle de mon espérance en votre clémence.
+ CYRIL
Patriarche de Moscou et de toutes les Russies

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire