jeudi 25 septembre 2014

VOLTAIRE CONTRE LES EGORGEURS !


Que répondre à un homme qui vous dit qu'il aime mieux obéir à Dieu qu'aux hommes, et qui en conséquence, est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ?
Lorsqu'une fois le fanatisme a gangrené un cerveau, la maladie est presque incurable. 
VOLTAIRE, article "Fanatisme", 
Dictionnaire philosophique, 1764.


La liste des victimes de l'islamisme s'allonge chaque jour. La guerre est en cours. 
Hier le journaliste Steven Sotloff, aujourd'hui Hervé Gourdel. Sans oublier les chrétiens d'Irak. 
L'antidote Voltaire est plus que jamais nécessaire pour lutter contre la gangrène des cerveaux malades !

N'oublions pas le cri de guerre de Voltaire 

ECRASER L'INFAME !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire