lundi 8 septembre 2014

SURVIVRE SANS CAMEMBERT EN RUSSIE !

L'heure est grave ! Le camembert - et autres délices gastronomiques français comme la VACHE DE PARIS - est désormais introuvable dans les magasins russes.


C'est là une des conséquences directes - mais heureusement peu douloureuse - de la crise ukrainienne qui oppose la Russie à l'U/E-SA.


Vous l'ignorez peut-être mais il y a beaucoup de produits et de marques françaises en Russie.

A Togliatti, où j'habite, il y a AUCHAN, CASTORAMA, DECATHLON, DANONE, FAURECIA et bien-sûr RENAULT qui a racheté les usines LADA.





Dans les supermarchés, on trouve L'OREAL, GARNIER, LE PETIT MARSEILLAIS, DIOR, CHANEL, du vin de Bordeaux, du fromage Président, de la fondue, du foie gras...

La politique française envers la Russie pourrait bien avoir des conséquences économiques désastreuses pour notre pays qui - comme chacun le sait n'a aucun problème de chômage. L'affaire des frégates Mistral donne un avant gout des milliards que pourrait perdre la France.

Mais le plus triste, c'était de voir - à l'annonce la semaine dernière de la non livraison des frégates - la réaction d'Alexei, ancien officier de l'armée russe, et directeur adjoint de l'école 67, où je travaille :

Et l'amitié franco-russe ? et le sacrifice des pilotes français de l'escadrille Normandie-Niémen pendant la Seconde guerre mondiale sur le front russe ? Tout ça ne compte plus aujourd'hui ?












1 commentaire:

  1. Le problème c'est que nos oligarques de l'Ouest ne connaissent pas leur propre histoire.
    On le voit bien en France avec la nouvelle découpe des régions, rien n'est ancré dans la culture, ni l'histoire pourtant si importante dans ce vieux pays de plus de 2000 ans

    RépondreSupprimer