vendredi 15 août 2014

NUAGES SUR TOGLIATTI


Ciel bleu et nuages blancs sur Togliatti-la-verte.


"Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis ? ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère ?
- Je n'ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère.
- Tes amis ?
- Vous vous servez là d'une parole dont le sens m'est resté jusqu'à ce jour inconnu.
- Ta patrie ?
- J'ignore sous quelle latitude elle est située.
- La beauté ?
- Je l'aimerais volontiers, déesse et immortelle.
- L'or ?
- Je le hais comme vous haïssez Dieu.
- Eh! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
- J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas... là-bas... les merveilleux nuages !" 




Charles Baudelaire, L'Etranger - Le Spleen de Paris (1862)



2 commentaires:

  1. merci de m'avoir fait découvrir la poésie de Farhad Pirbal. une poésie qui m'a envahie l'âme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, je vous remercie pour votre commentaire : les poèmes de Farhad Pirbal m'ont aussi beaucoup touché. Avoir pu être - à ma petite échelle - passeur de poésie, me rend très heureux.

      Supprimer