mercredi 23 juillet 2014

RUSSIE CRASH ! voitures choc de Togliatti !


Si vous avez aimé le livre CRASH de  J.C Ballard ou le film réalisé par David Cronenberg, avec Rosanna Arquette, alors vous allez adorer TOGLIATTI (TOLYATTI en russe), charmante petite bourgade industrielle de 800 000 habitants sur les bords de la Volga, à 1000 km au sud-est de Moscou.

CRASH, cette histoire d'un homme qui éprouve des frissons érotiques et morbides à la vue de la tôle froissée et du sang séché des habitacles défoncés d'automobiles accidentées.

A Togliatti, les voitures sans pare-choc, partiellement accidentées, et qui pourtant roulent encore, sont légions.

Les immenses avenues de la ville, entrecoupées de quelques passages piétons, expliquent peut-être ce phénomène que je n'ai observé - à une telle échelle - dans aucune autre ville de Russie.

La voiture fonce, un piéton surgit, la voiture pile et se fait emboutir... ou s'emboutit elle-même !

Et voilà le résultat (photos exclusives de Grog) ...













































































































































Pourquoi ces voitures roulent-elles sans pare-choc ?

Pour des raisons économiques, bien-sûr : lorsque le salaire moyen avoisine les 12000 roubles (300 euros), racheter un pare-choc coûte cher.
Pourtant, le phénomène "bez-bumper", pour parler franco-russe, touche aussi des PORSCHE, des AUDI, et des BMW dont les propriétaires nagent dans les méga-kilos kopeck.

Je crois que la vraie raison est esthétique, éthique et même métaphysique.

L'âme russe, dans sa version togliattienne, aime la voiture vraie - dans toute sa fragilité - la voiture sans pare-choc, sans fioriture, sans bla-bla. 

La voiture essentielle - des banquettes, un moteur, un volant, des roues, un toit - au-delà des apparences.

La voiture authentique, comme tout juste enlevée de la monstrueuse chaîne de montage de l'usine AVTO-VAZ.


4 commentaires:

  1. Cher Grog,

    Je vous soupçonne d'avoir un coté romantique ou pour employer un synonyme: charognard.

    En ce qui concerne les russes vous avez raison, il y a du métaphysique dans leur démarche, mais non pas comme vous l'envisagez, je m'explique: ces voitures détraquées reflètent les derniers relents du marxisme c'est-à-dire le rejet de la forme, la primauté de la fonction. Je n’en veux pour preuve que le style sinistre des HLMS dans les épouvantables cités de votre, autrement, si belle patrie; la vodka est responsable du reste.

    Quant à moi, je suis assez vieux pour savoir que dans les cas des voitures comme chez les femmes il n'y a rien qu’importe derrière la forme. Souvenez-vous des futuristes! Le seul intérêt d'une voiture est la beauté de son acier immaculé et brillant, car pour ce qui est de la locomotion l’on peut se déplacer aussi bien à dos de mulet et vous savez bien que ces quadrupèdes ne manquent jamais…

    Mais je ne m'inquiète pas pour les russes, vieux peuple d’esthètes, ils sont fait des grandes évolutions pour dépasser la laideur que le marxiste imprime aux êtres et aux choses. Donnez-leur encore quelques années de bon vieux capitalisme et leur voitures seront aussi soignées et propres que leurs belles femmes. Avez-vous songé à la lingerie féminine sous Khrouchtchev ?!

    RépondreSupprimer
  2. Cher obscurisverainvolens, tout d'abord merci pour votre commentaire, le 1er de ce blog nouveau-né.
    La qualité de vos remarques va donner des complexes aux éventuels lecteurs désireux de laisser un simple smiley !
    Je vous avoue que si j'apprécie le terme de "romantique", celui de "charognard" ne me convient guère. Les photos que j'ai publiées montrent des voitures cabossées, détraquées, elles ne montrent aucun cadavre.
    Pour la primauté de la fonction sur la forme, vous avez raison, cependant le terme "d'épouvantable cité HLM" me paraît impropre pour désigner Togliatti. Un de mes prochains billets s'intitulera d'ailleurs "TOGLIATTI, le VERSAILLES RUSSE"...
    Quant à "la lingerie féminine sous Khroutchev", quel beau titre pour un recueil de poésies !
    Au plaisir de vous revoir sur le blog.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Grog,

    Ah, ah, impressionnant ces bagnoles !

    La Russie est un pays déroutant, iconoclaste, mais très attachant et je l'espère promit à un bel avenir

    A bientôt sans doute, sur Les-crises ou ailleurs :-)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Alain,

    Oui, ces voitures sont impressionnantes. J'ai d'ailleurs plein de nouvelles photos de voitures sans pare-choc. Je vais remettre ce billet à jour. Revenez faire un tour d'ici un mois (je travaille lentement).
    La Russie un pays iconoclaste plein de belles icônes !
    A Togliatti, il y a une icône de "la vierge noire" vénérée dont je parlerai prochainement.

    RépondreSupprimer